Plus sombre que le Noir

Avec le noir, on ne peut pas se tromper, dit-on. Il va avec tout et se combine avec n’importe quelle autre couleur. De plus, il respire l’élégance et l’exclusivité. C’est donc le choix parfait pour notre garde-robe. Nous vous expliquons ici pourquoi le noir exerce une attraction magique sur nous et pourquoi cette couleur n’est pas ce qu’elle semble être.

 

 

 

Le noir n’existe pas vraiment dans la mode. En d’autres termes, il y a noir et il y a NOIR. Teindre un tissu avec cette couleur est un processus long et coûteux, qui nécessite de nombreuses heures de travail. C’est pourquoi la plupart des vêtements que nous achetons sont teints d’un noir superficiel qui s’estompe au bout d’un certain temps. Toutefois, pour les costumes en particulier, la silhouette noire soutenue est plus accentuée et plus marquée. L’entreprise de tissage italienne GUABELLO a développé un tissu qui possède un noir profond et fidèle. GUABELLO l’appelle Super Nero. CG – CLUB of GENTS a confectionné un costume à partir de Super Nero, qui répond à toutes les exigences d’authenticité d’un costume noir.

Unbenannt-1

 

 

La couleur noire intense de Super Nero est résistante à la lumière et protégée contre le blanchiment par une finition spéciale. Le costume slim fit en 100 % laine vierge (tissu extérieur) est tissé en Italie en qualité de fil Super 130’S – ce chiffre correspond à l’épaisseur des fibres de laine. Plus le chiffre est élevé, plus le tissu est de qualité supérieure. Un nombre de fils de Super 130 à 150 représente pour un costume d’affaires normal l’équilibre parfait entre durabilité, confort et luxe. La veste CG Cayson, avec son pantalon assorti, est donc le vêtement polyvalent parfait dans le segment des costumes noirs de qualité.

Comment fonctionne la teinture des tissus

 

 

 

Pour teindre des textiles en noir, il faut mélanger plusieurs pigments complémentaires comme le bleu, l’orange ou le jaune. Pour le teinturier, cela signifie qu’il doit adapter avec précision la fibre, le colorant et le procédé de teinture pour obtenir une coloration optimale. Pour des raisons de coûts, le résultat peut être très différent. Dans la plupart des cas, la teinture noire présente une nuance rouge ou bleue. Cela vaut aussi bien pour les textiles que pour le cuir. La nuance rouge donne un noir plus chaud, la nuance bleue un noir plus froid. Le véritable caractère de la couleur noire est perceptible lorsqu’on fait bouger le textile à la lumière. L’effet n’est certes pas perceptible pour de nombreux consommateurs, mais il existe une grande différence avec un processus de teinture de haute qualité. Celle-ci se manifeste par la solidité de la couleur, la saturation et la profondeur. Le costume CG Cayson en Super Nero offre cette qualité dans un fil noble Super 130.

Unbenannt-2
Unbenannt-3

 

 

En principe, tous les tissus composés d’au moins 60 % de fibres naturelles peuvent être teints. Plus la proportion de fibres naturelles est élevée, plus la coloration est intense. En revanche, les tissus en fibres synthétiques prennent mal ou pas du tout la couleur. En outre, les tissus clairs sont particulièrement adaptés à la teinture. Les tissus foncés peuvent au maximum être teints plus foncés ou blanchis. Dans le processus de teinture, on utilise aussi bien des colorants naturels que des colorants synthétiques. Les extraits colorés de plantes et d’aliments donnent des résultats étonnants. Ainsi, le café et le thé noir sont utilisés pour les tons bruns, la camomille, l’oignon et le curcuma pour les tons jaunes à oranges. Les tons rouges à bleus sont obtenus en utilisant de la betterave rouge, du sureau ou du chou rouge. Comme l’obtention de couleurs naturelles est très complexe et coûteuse, la teinture synthétique est privilégiée, surtout dans la production textile industrielle. Les couleurs synthétiques offrent une gamme de couleurs presque illimitée.

La teinture – un métier millénaire

 

En Europe, le métier de teinturier a une longue tradition. Les centres importants étaient Florence et Venise. C’est là que sont nées des étoffes particulièrement précieuses et une exigence élevée en matière de traitement et de qualité de la teinture, qui a fixé les normes pour tout le continent. D’autres pays producteurs de textiles se sont également distingués dans le raffinement de leurs tissus d’habillement. Le "kuro montsuki" est un kimono noir porté par les hommes au Japon lors d’occasions spéciales. Comme partout dans la tradition artisanale japonaise, les étapes de travail sont affinées jusqu’à la perfection absolue – c’est également le cas pour la teinture du "Kuro montsuki".

Bild1

Contrairement aux tissus imprimés, le kuro montsuki a un noir plus foncé et plus intense parce que du colorant noir est appliqué sur chaque fibre. Pour ce faire, le vêtement est teint plusieurs fois à des températures extrêmement élevées. Ce procédé réduit la réflexion de la lumière, ce qui donne ce noir intense. Le processus est certes plus long que pour les produits de masse imprimés, mais la différence est clairement visible si l’on regarde l’intensité des couleurs du kimono. Super Nero parvient à une réduction comparable des reflets lumineux. La lumière est absorbée par la surface et un noir intense la remplace.